accueil FRAC Poitou-Charentes

 

 

 

 

 

 

63 Bd Besson Bey | 16000 Angoulême
présentation programmation collection médiation documentation liens

 

Au FRAC Poitou-Charentes site d'Angoulême

 

exposition | How to Make a Country
19 juin – 18 décembre 2021
19 Phuptjane – 18 Tšitoe 2021

vernissage le samedi 19 juin de 16h à 20h

avec les artistes et collectifs
Ba Re e Ne Re Literature | Zineb Benjelloun
Dineo Seshee Bopape | Thenjiwe Niki Nkosi (visuel)
Frida Orupabo


Commissariat Lerato Bereng

Une exposition présentée dans le cadre de la Saison Africa2020

 

À notre époque de politique pop, de news Twitter et de communautés virtuelles, nous nous orientons vers une plus forte élasticité des modes préexistants de connaissances et de leur production. Il existe une certaine malléabilité dans les critères de définition d'une nation et un abandon des structures sociales traditionnelles. Ce qui est concret devient de plus en plus archaïque et les modes traditionnels d'organisation sociale arrivent rapidement à leur date limite de vente. Les textes des expositions gravitent de plus en plus autour des mots « réimaginer », « réinventer », « restructurer », « réécrire ». Nous sommes à l'ère du « re » : faire à nouveau, parler à nouveau, penser à nouveau, regarder à nouveau, recommencer. La langue joue un rôle central dans ce renouveau.

How to Make a Country est une exposition collective réunissant Ba Re e Ne Re Literature représenté par Lineo Segoete (Lesotho), Zineb Benjelloun (Maroc), Dineo Seshee Bopape (Afrique du Sud), Thenjiwe Niki Nkosi (Afrique du Sud) et Frida Orupabo (Norvège). L'exposition donne suite à Conversations at Morija #3: What Makes a Country, une plateforme de dialogue conçue et organisée par Lerato Bereng au Lesotho, son pays natal. Cette conversation visait à interroger à travers différentes perspectives la problématique de l'indépendance nationale et de la réduire à sa plus simple expression, pour aboutir à cette question fondamentale : « Qu'est-ce qui définit un pays ? ». Bereng a ensuite interrogé Google et est tombée sur des textes détaillant « comment créer son propre pays » et « comment devenir un pays en 4 étapes faciles », ce qui a permis de déconstruire certaines grandes idées de manière plutôt savoureuse. L'intention de Conversations at Morija #3: What Makes a Country était de constituer un groupe de réflexion, un espace où l'histoire, le présent et le futur étaient également modulables, afin de proposer d'autres façons de penser, de réfléchir et d'envisager l'avenir.

Dans la même veine, How to Make a Country, 2021, décrypte les critères fondamentaux de constitution d'une nation qui peut être considérée comme telle :

Langue, territoire, législation et population. C'est-à-dire : Mots et traduction ; Terre et territoire ; Contrôle et idéologie ; Personnes, sujets et citoyenneté. À travers leurs pratiques, les artistes qui participent au projet réfléchissent à des idées synonymes de certains de ces mots et nouent des liens intéressants autour, entre et à travers ces notions.

L'exposition permettra une pollinisation croisée d'œuvres, de mots et d'idées. Sa géographie ne connaîtra aucune frontière et se manifestera par une présentation intime, un dialogue entre les artistes et les œuvres d'art. Ce dialogue sera prolongé sous la forme d'un catalogue axé sur les questions de langue, d'orthographe et de traduction.

Morija, connu comme l'épicentre de la production culturelle du Lesotho et son centre littéraire et éducatif, est un petit village situé à trente minutes de la capitale du pays, Maseru. Le village, ainsi nommé par les missionnaires de la France d'après une histoire biblique, a été l'une des premières stations missionnaires française en Afrique australe. C’est à Morija que les premier·ère·s auditeur·rice·s de l'Évangile allaient découvrir que cette parole appelaient non seulement un changement dans le cœur, mais aussi un changement social au nom d'une civilisation qui, à l'époque, était considérée comme « chrétienne ». L'évangélisation comprenait non seulement l'enseignement des langues étrangères et de nouvelles compétences dans les domaines de la construction, de l'agriculture et de l'hygiène, mais aussi de l'éthique sociale, politique et familiale. Ce sont les missionnaires français·e·s qui ont défini l’orthographe originale de la langue sésotho pour faciliter leurs enseignements de la Bible. Elles et ils ont également créé Morija Printing Works, qui publie des livres depuis plus de 150 ans et réalisera la publication de l'exposition, qui revêt une importance à la fois symbolique et conceptuelle.

La publication est une plate-forme d'exploration de l'histoire linguistique et orthographique à travers l'exposition centrée sur la langue sésotho et ses racines dans le village de Morija. Le cœur de la publication se composera du BA RE Sesotho Dictionary qui sera étoffé par le biais d'un appel à contribution public, non seulement pour réfléchir aux expressions créatives actuelles, mais aussi à la langue nécessaire pour décrire ce moment de l'histoire. Tous·tes les artistes de l'exposition ont été invité·e·s à considérer la langue et ses propriétés fondamentales pour la création de communautés et de peuples. Considérant certaines idées relatives à la traduction et à la création de sens, les artistes apporteront des réflexions ou des mots et des images à ce dictionnaire qui constitue le guide linguistique multilingue de l'exposition. En plus de ces contributions d'artistes, le catalogue comprendra des essais sur l'histoire de l'orthographe et son rôle dans la société moderne. L'avant-propos de Bereng intitulé Conversations at Morija #4 n'est pas seulement une continuation de la série, mais répond au contexte actuel et à l'évolution constante de la production créative de cette époque. Il s’articulera autour de réflexions sur les notions de communauté, d'humanité et de sa fragilité inhérente si évidente de nos jours.


>> dossier de presse

>> dossier d'accompagnement pédagogique

 

 >> vidéo de présentation de l'exposition

 

 ____________________________

 

____________________________

 

Horaires et jours d’ouverture exposition site d'Angoulême
du mardi au samedi et chaque 1er dimanche du mois de 14h à 18h
entrée libre

Accès au FRAC sur présentation du pass sanitaire.    
Visites accompagnées pour les groupes et les scolaires gratuites et sur réservation au 05 45 92 87 01

____________________________

 

Rendez-vous - gratuit

 


> dimanche 5 décembre à 16h
visite de l'exposition How to make a Country accompagnée d'un médiateur.


 

____________________________

 

Fonds Régional d'Art Contemporain Poitou-Charentes
site d'Angoulême

63 bd Besson Bey | 16000 Angoulême
05 45 92 87 01
info@frac-poitou-charentes.org
www.frac-poitou-charentes.org


The Player | HERstory
une proposition de Julie Crenn et Pascal Lièvre
19 juin – 18 décembre 2021
vernissage le samedi 19 juin de 16h à 20h

Le Focus Femmes de la Saison Africa2020 est l’occasion de mettre en lumière dans The Player le projet HERstory de Julie Crenn et Pascal Lièvre.

"HERstory, définie comme une exposition d’archives, fait entendre les voix de féministes hommes et femmes cisgenres, transgenres et intersexes du monde entier. 

Les postféminismes ont déconstruit le féminisme traditionnel qui ne parlait pas des femmes mais de « la femme » comme une entité spécifique ; il ne rendait pas compte de la diversité des statuts et des orientations sexuelles des femmes et hommes transgenres et cisgenres et des personnes intersexes. Partout dans le monde, des féminismes s’affirment. Malgré l’accessibilité de leurs prises de paroles sur Internet, leur portée n’est pas complètement effective parce qu’elles ne sont pas toutes traduites. La France accuse un retard considérable sur ces questions. Nous ne pouvons plus attendre. Si l’Histoire était repensée et réécrite selon ce point de vue inclusif, quels en seraient les récits ? Si l’Histoire de l’Art avait été considérée de manière égalitaire entre les artistes, peu importe leur genre, quels en seraient les récits ? Nous avons choisi de contourner l’Histoire (History) pour en proposer de nouveaux récits, de nouvelles voix et de nouvelles archives : HERstory. Nous, artiste et historienne de l’art, souhaitons nous engager pour rendre visible, faire circuler et archiver les paroles féministes. L’art, territoire supposément inventif, subversif et progressiste, connaît, comme le reste de la société, un retard impossible à négliger. HERstory est un espace de réflexion queer féministe, un espace de paroles, d’échanges et de fabrication d’archives. 

En 2017, à la maison des arts de Malakoff, nous avons initié l’enregistrement de portraits vidéo d’artistes. Dans un souci constant d’accessibilité, ces derniers ont tous été posté en ligne sur la chaine Youtube HERstory. Réalisés en public, ces portraits participent de la création d’archives où les artistes s’expriment sur l’intersectionnalité, les disparités entre les hommes et les femmes dans le monde de l’art, ou encore sur leur engagement féministe. Par la suite, HERstory est devenu un projet itinérant puisque nous avons été invité.e.s la même année à présenter les portraits vidéo à la librairie Vigna (LGBTQIA+) à Nice. En 2018, nous sommes allé.e.s à Rabat (Maroc) pour présenter une nouvelle exposition au Cube – independent art room et pour réaliser de nouveaux portraits. Au Maroc, nous avons décidé d’élargir le cercle de paroles en interrogeant aussi bien des artistes, que des activistes féministes. En 2019, nous avons réalisés une cinquantaine de portraits vidéo au MAC VAL (Vitry-sur-Seine) et à Synesthésie ¬ MMAINTENANT (Saint-Denis). Sur l’invitation de Béatrice Binoche, directrice du FRAC Réunion, nous avons réalisé une trentaine de nouveaux portraits."
Julie Crenn & Pascal Lièvre

 

>> dossier de presse

 

> mercredi 15 décembre à 18h | amphithéâtre du LISA
HERstory La Réunion
>> REPORTÉ à une date ultérieure 

 

___________________________________



Horaires et jours d’ouverture exposition site d'Angoulême
du mardi au samedi et chaque 1er dimanche du mois
de 14h à 18h
entrée libre

 

Fonds Régional d'Art Contemporain Poitou-Charentes
site d'Angoulême

63 bd Besson Bey | 16000 Angoulême
05 45 92 87 01
info@frac-poitou-charentes.org
www.frac-poitou-charentes.org

 

 

Au FRAC Poitou-Charentes site de Linazay

 

 

 

Pas Touche !
8 novembre 2021 - 24 février 2022

Clin d’œil aux interdits classiquement énoncés dans les lieux d’art, le thème de l’exposition permet d’aborder de nombreux sujets touchant à des sujets de société : fragilité et préciosité ;
consentement, respect et intimité ; propriété privée et partage ; dégoût, saleté ; normes culturelles et tabous ; hygiénisme et santé publique ; craintes et a priori...

Le guide de visite de l’exposition prendra la forme d’un numéro spécial de la revue Biscoto et sera réalisé par des enfants des centres de loisirs de Ruffec et de Villefagnan dans le cadre
d’un atelier rédactionnel avec Catherine Staebler et Zelda Pressigout durant les vacances d’automne 2021.

Ce numéro spécial du magazine Biscoto accompagnera l’exposition Pas Touche ! dans son itinérance sur le territoire de Nouvelle Aquitaine, avec pour première étape la Médiathèque de La Canopée, à Ruffec du 18 mars au 20 avril 2022. 

En partenariat avec MAIF

 

>> dossier d'accompagnement pédagogique

 

_______________________________

 

Fonds Régional d'Art Contemporain Poitou-Charentes
site de Linazay

Lieu-dit "Les Alleux"
RN 10, sortie Linazay | 86400 Linazay
05 45 92 87 01
info@frac-poitou-charentes.org
www.frac-poitou-charentes.org

 
 
Haut de page |
Accueil